Ken Loach: Jimmy's HallCritique: "Jimmy's Hall" de Ken Loach

Dans son dernier film Jimmy’s Hall le réalisateur britannique Ken Loach pose sa caméra dans l’Irlande des années 1930. Exploitant l’histoire de James Gralton (1886-1945) qui fut exilé de force aux Etats-Unis d’Amérique, Ken Loach filme la méfiance de l’Eglise vis-à-vis du communisme et de la liberté artistique et philosophique.

Comme à son habitude, le réalisateur engagé adopte un point de vue quelque peu angélique lorsqu’il s’agit de présenter les clivages sociaux entre les propriétaires terriens et les classes dites "laborieuses". En revanche, les deux figures du clergé présentes dans le film sont caractérisées de manière fort intéressante. Incarnant la modernité urbaine newyorkaise, le héros – Jimmy – souligne à ses amis et camarades la nécessité de saisir la tension dans laquelle vivent les représentants locaux de l’Eglise. En effet, ces derniers éprouvent à la fois une admiration et un respect pour l’agitateur du coin mais doivent également porter le message de l’Eglise catholique condamnant le communisme. De manière subtile donc, Ken Loach montre à quel point les représentants d’une communauté religieuse peuvent être utilisés comme instrument du pouvoir par les classes dominantes et toute la difficulté pour eux de s’y soustraire.  

Le jeu des acteurs (notamment de Barry Ward incarnant James Gralton),  l’excellente photographie et un montage complexe mais maîtrisé sont à relever. Ce film invite le spectateur à s’interroger sur les relations entre les chefs de file des communautés religieuses et ce que l’on nomme communément la  "modernité".

Les spectateurs suisses trouveront plusieurs échos dans le film de Loach. Mentionnons ici la lutte de certains catholiques helvétiques contre l’établissement des syndicats de tradition marxiste. Enfin, si nous remontons l’Histoire et rejoignons la thématique artistique, Jimmy’s Hall peut nous faire repenser aux condamnations fermes de Jean Calvin (1509-1564) quant aux activités festives dans la Genève du XVIème siècle.


Jimmy's Hall. Régie: Ken Loach. Script: Paul Laverty. UK / IRL / FRA, 2014, 106 minutes.

Kontakt

Andrea Zimmermann
Projektleitung
info@religion.ch

Rebekka Khaliefi
Redaktionsleitung
redaktion@religion.ch

Marco Messina
Verantwortlicher Blogs
blog@religion.ch

Karin Mykytjuk
Koordinatorin
WissensWert Religionen
3000 Bern

Vermerk "religion.ch"
CH69 0900 0000 6069 3663 4